Historie

Depuis la nuit des temps, le vin et, par conséquent, la vigne, sont protégés d’une manière ou d’une autreDès 1397, lors de l’Assemblée Générale de l’Association des Communes du Guipúzcoa, organisée à Getaria, les premiers Arrêtés de la province sont adoptés et précisent, en leur point 18, que quiconque détruit des vignes encourt la peine capitale.

Au cours des XVIe et XVIIe siècles, le vignoble se développe et, depuis au moins 1509, une corporation de tailleurs de vignes (Vignerons) composée de quelques 400 hommes exerce à Saint-Sébastien. C’est au XVIIIe siècle que l’on assiste à un protectionnisme local plus poussé, non pas tant pour favoriser le viticulteur que pour protéger la province de l’impôt que supposait l’obligation de payer le vin introduit dans le Guipúzcoa.

Malgré ce protectionnisme, les vignobles de la partie orientale du Guipúzcoa disparaissent peu à peu, si bien qu’au XIXe siècle seuls les vignobles de Zarautz, Getaria, Zumaia, Deba et Mutriku, de 250 ha environ, restent prospères.

C’est à la fin du XIXe siècle que se produit la grande crise du vignoble de Txakoli pour diverses raisons : l’abolition progressive des lois protectionnistes, l’entrée de vins étrangers ainsi que l’apparition d’invasions et de maladies successives comme le Phylloxéra et le Mildiou.

Le XXe siècle marque la survie et l’on arrive ainsi à la décennie des années 80 avec seulement 21 hectares de vignoble (Cadastre INDO 1982) dont 3 à Zarautz et les autres à Getaria, en l’occurrence des vignobles de petite taille gérés par quelques viticulteurs. Tous ensemble, ils entreprennent un travail de rénovation du secteur, à la fois des vignobles et des caves, en vue d’obtenir la reconnaissance de l’Appellation d’Origine Contrôlée qu’ils décrocheront finalement en 1989.

    Contact AOC Getariako Txakolina

    Parque Aldamar, 4 bajo.

    20808 Getaria, Gipuzkoa. (País Vasco)

    Tel.: 943 14 03 83

    Fax: 943 89 60 30